Voici des questions fréquemment posées…

Un bilan n’est rien d’autre qu’une évaluation ou un diagnostic qui est posé d’une manière complète par un professionnel. Souvent un bilan vise à déterminer si la personne a tel ou tel problème, mais cela n’empêche qu’un bilan bien fait tienne compte de la situation et de la personne en sa totalité (intellectuel, émotionnel, …).

Le TDA-H est une abbreviation pour le Trouble du Déficit de l’Attention avec/sans Hyperactivité. En anglais le terme est Attention Deficit/Hyperactivity Disorder (ADHD), et en allemand il s’agit de Aufmerksamkeitsdefizit-/ Hyperaktivitätsstörung (ADHS).

Il s’agit d’une condition chronique qui affecte des millions d’enfants et persiste souvent à l’âge adulte. Les symptômes sont une combinaison de soucis, comme la difficulté de maintenir son attention, hyperactivité et des comportements impulsifs. Ces symptômes ont un impact considérable sur la vie de la personne.

Des enfants avec TDA-H souffrent souvent d’une baisse d’estime de soi. des problèmes relationnels et des soucis scolaires. Parfois les symptômes s’atténuent avec l’âge. Souvent par contre ce n’est pas le cas. Puisque ce n’est pas prévisible de quel groupe la personne fait partie, il est important qu’elle développe des stratégies le plutôt possible.

Il existe un traitement médicamenteux pour TDA-H, mais il ne s’agit pas d’une « guérison ». Par contre, les médicaments permettent souvent d’améliorer la qualité de vie immédiate. Et dans ce cas le grand avantage de la médication est sa capacité de faciliter l’apprentissage de stratégies de vie en thérapie.

Le traitement repose donc sur deux piliers: médication et suivi thérapeutique. Lors des séances l’éventail de comportements dans les différents domaines de la vie sont optimisés. Le plutôt qu’un diagnostic est posé et le traitement entamé, plus les effets négatifs de TDA-H peuvent être évités.

Haut Potentiel Intellectuel

Un enfant surdoué (= EIP = HP = intellectuellement précoce = à haut potentiel, etc.) est diagnostiqué en passant un bilan psychométrique (test de QI + tests de personnalité) avec un psychologue connaisseur; ce bilan mettant alors en évidence des capacités intellectuelles plus élevées que la norme établie — le seuil reconnu de manière internationale par l’OMS, comme par l’Éducation nationale étant un score de QI total ≥ à 130 sur l’échelle standard de Wechsler —, mais aussi un mode de réflexion différent lié à une hypersensibilité émotionnelle[réf. souhaitée].

Un individu « surdoué » dispose d’une intelligence plus ou moins supérieure à la moyenne. Toujours en termes de statistique, son QI se situe au-dessus de 130, soit deux écarts-types au-dessus de la moyenne sur l’échelle de Wechsler (échelle standard). Ce choix de deux écarts-types, soit 30 points au-dessus de la moyenne, n’est pas le fruit du hasard : il correspond symétriquement au seuil reconnu de la déficience intellectuelle, qui est de deux écarts-types au-dessous de la moyenne, soit un QI total ≤ à 70. Dans les deux cas, cela représente 2,2 % de la population sur laquelle le test a été étalonné.

Rappelons toutefois que le QI n’est pas une référence suffisante pour classer un individu dans une catégorie s’il n’est pas accompagné d’un bilan psychologique complet effectué par un professionnel compétent.

– Source: Wikipédia